Simu tutti di qualchi locu. Eiu, so di a CANAGHJA

CLIMAT: une douceur remarquable!


Rédigé le Mardi 2 Février 2016 à 09:30 | Lu 432 fois | 0 commentaire(s)


Les observateurs de la nature l'auront bien remarqué, il y a en ce début d'année une avance d'au moins un mois sur le calendrier du cycle végétatif. En plaine les amandiers sont en fleurs ainsi que les mimosas et les bourgeons de bien des espèces font déjà une apparition. Ce constat est du à une grande douceur observée déjà au cours de l'année 2015, qualifiée comme une des années les plus chaudes que la terre ait connu... et qui continue à s'inscrire durant le premier mois de l'année 2016.

Cela peut paraître surprenant, voir inquiétant. D'autant que le mois affiche en parallèle  un déficit pluviométrique conséquent.

Où sont passés les hivers?

Tous les marqueurs climatiques sont au rouge dans le bassin méditerranéen et notre micro-région n'échappe pas à cette anomalie à en juger par les relevés enregistrés à la station automatique installée sur la commune de Campile à l'altitude de 499 m sur la propriété de Monsieur Orsini Léo.

Avec seulement un total de 7 jours de pluie le mois de janvier 2016 cumule 19 mm ( soit 19 litres au m²) et affiche un déficit de 41 mm. Les valeurs quotidiennes restent inférieures à 5 mm au plus fort sur la période. Côté températures, on observe une valeur moyenne pour le mois de 8°4C, c'est à dire une marqueur supérieur de +1°5C en rapport à la normale saisonnière.  L'écart est d'ailleurs plus important pour les températures minimales qui sont de 4°9C pour une moyenne de 2°9C à cette période. Quant aux températures maximales, elles affichent un excédent de +1°C avec une valeur moyenne de 11°9C. Le mercure atteint même 17°7C le 8 janvier.
Les gelées sont absentes, sauf au cours des 16 et 18 janvier au bénéfice de ciel clair nocturne, ce qui permet au mercure d'afficher 0°C.
Quant à la neige que l'on avait un peu l'habitude d'avoir, elle s'inscrit aux abonnés absents...mais c'est vrai que février et mars sont parfois de nature plus hivernale...gardons espoir que ceux-ci s'inscrivent dans la normalité climatique afin que les réserves en eau du sol n'aient pas trop à en souffrir. On sait qu'en Corse les évolutions climatiques sont rapides.

Peut-être que ces conditions offriront aux nordiques l'occasion de venir fréquenter à nouveau notre île en cette période hivernale!...

en pièce jointe, pour les amateurs de chiffres et de statistiques, le tableau synthétique des mesures météorologiques effectuées à Campile.



Nouveau commentaire :

Les commentaires sont d'ordre publics. Ils ne doivent en aucun cas porter atteinte aux personnes directement ou indirectement sous peine de poursuites. Ils doivent avoir un caractère social constructif. Les commentaires aident à l'échange et à maintenir une relation humaine de qualité.
Les commentaires ne respectant pas ces simples règles de bon comportement seront systématiquement effacés.