Simu tutti di qualchi locu. Eiu, so di a CANAGHJA

Découverte de la chapelle San Tumasgiu


Rédigé le Lundi 29 Juillet 2019 à 11:31 | Lu 94 fois | 0 commentaire(s)


Christ en Majesté entouré d'anges musiciens
Christ en Majesté entouré d'anges musiciens
fresque5.png FRESQUE5.png  (125.17 Ko)
fresque3.png FRESQUE3.png  (134.22 Ko)
fresque4.png FRESQUE4.png  (134.57 Ko)
fresque2.png FRESQUE2.png  (120.04 Ko)
fresque1.png FRESQUE1.png  (129.51 Ko)
Découverte de la chapelle San Tumasgiu
en pièces jointes photographies de Pierre Teissier copyright

Grâce à nos cousins de Bisinchi nous avons eu connaissance d’une chapelle romane de la Castagniccia, décorée de fresques remarquables.
Il faut quitter le village de Bisinchi en direction de Castellu Di Rustinu .
Arrivés à « l’embranchement des 4 chemins « nous apercevons, à notre  droite, sur le promontoire, la chapelle, entourée du cimetière du village .
Cette chapelle, édifiée au XII°siècle, est dédiée à Saint Thomas ( San Tumasgiu ) et renferme des vestiges de fresques peintes par un artiste italien inconnu au XV° siècle .
    Ces fresques sont considérées comme les plus belles de Corse.
    Ce trésor est en attente de restauration depuis des dizaines d’années . A noter qu’en 1960 , les Bâtiments de France ont dynamité l’entrée qui était en ruine (??) et ainsi tronqué la nef .
    Allons admirer cet édifice et ses fresques tant que cela est encore possible !!
          - l’abside, en bon état de conservation , avec un magnifique Christ en majesté qui tient ,sur ses genoux , un livre sur lequel on lit très nettement "EGO SUM LUX MUNDI ET VIA VERITAS" ( Je suis la Lumière du Monde et le chemin de la Vérité ). Il est entouré d’anges musiciens avec leur instrument .
          -sur l’arc on reconnait l’Annonciation avec l’ange Gabriel à genoux ,à la gauche , et la Vierge de l’autre côté .
          -au dessous de la Vierge,  un superbe Saint Michel terrassant le dragon
          -sur la façade sud , on distingue St Jean Baptiste , Ste Lucie, St Antoine l’ermite , Ste Marie Madeleine…
          -toujours sur la façade sud , la représentation de l’Enfer avec les damnés qui mijotent dans des chaudrons, entourés de diables cornus !
          -la façade nord ,elle, est très abimée et on a peine à distinguer les scènes de la vie du Christ .
 
L’édifice est, pour le moment, toujours ouvert : la serrure archaïque est une barre de fer qui se tire aisément .
Belle promenade dans le Temps !
 
Marie Madeleine CORALLINI-TEISSIER

en pièces jointes photographies de Pierre Teissier copyright

 

LA SAINT-THOMAS (3 juillet)

 

Incrédule comme Saint Thomas…



Ce disciple apôtre du Christ manifesta deux fois son incrédulité, donc son manque de foi.


Incrédule devant le Christ ressuscité qui lui fait toucher sa plaie du doigt (on raconte que dès lors sa main est restée rougie du sang du Christ).

 

L’histoire est contée dans l’Evangile selon Saint Jean, (20,19-31) :  « Heureux ceux qui croient sans avoir vu » lui dit le Christ.


Incrédule encore devant l’Assomption de la Vierge qui lui jeta sa ceinture en guise de preuve.


Selon La Légende dorée de Jacques de Voragine, il serait allé construire un palais aux Indes pour le roi Gondoforus (cette légende recoupe celle du roi mage Gaspard) ; patron des architectes, ses attributs sont l’équerre et la lance en référence à son supplice.

 

Ayant distribué l’argent de la réalisation aux pauvres en arguant que le palais qu’il avait construit était un palais céleste, il fut tué à coups de lance.




Nouveau commentaire :

Les commentaires sont d'ordre publics. Ils ne doivent en aucun cas porter atteinte aux personnes directement ou indirectement sous peine de poursuites. Ils doivent avoir un caractère social constructif. Les commentaires aident à l'échange et à maintenir une relation humaine de qualité.
Les commentaires ne respectant pas ces simples règles de bon comportement seront systématiquement effacés.






Découverte de la chapelle San Tumasgiu

Marie-Madeleine Corallini-Teissier

De Canaghja au Lac de Melo

Sacha,Swan,Margot,Anaïs, Angela,Océane

Le sentier de Saint Michel

Jean-paul Giorgetti

SAN MIGHELE et son SITE

André Raffaelli

Inscription à la newsletter