Simu tutti di qualchi locu. Eiu, so di a CANAGHJA

FETE DU SACRE-COEUR à CANAGHJA


Rédigé le Lundi 23 Juillet 2018 à 15:53 | Lu 193 fois | 0 commentaire(s)


photo jpg
photo jpg

La fête du Sacré-Coeur célébrée à Canaghja, hameau de la commune de Campile, a réunie de nombreux fidèles et concitoyens ce samedi 21 juillet 2018 à 18H. C'est au son de la cloche tirée par les enfants du village que commença la cérémonie présidée par le Père Jean-Marie Prescelti, curé-doyen du vaste secteur Bastia-Sud. Comme à l'accoutumée, il avait répondu présent pour célébrer la messe honorant le Sacré-Coeur de Jésus et emmener avec énergie la procession autour du village traversé de part en part.

La messe dite de « Saint Boniface » fut accompagnée à l'orgue et chantée par un petit choeur formé pour l'occasion. A l'issue de la procession, eut lieu la traditionnelle bénédiction des petits pains. Le père a encouragé chacun à la lecture de la prière du Révérend Père Cyrille (1590-1675), prière de recours à l'Enfant Jésus. Il a rappelé  entre autre dans son homélie "combien tant de chose sont capables de séparer les hommes les uns des autres. Parmi elles, l'injustice et la peur, mais aussi la simple différence. La période estivale en nous faisant quitter nos habitudes peut être un temps favorable pour aller sur d'autres chemins , un temps propices aux rencontres, à la découverte des autres. Le chrétien est équipé pour la rencontre. La paix est en nous et c'est un bien précieux qui nous enrichit quand il est partagé."

 

Le président de l'Association « chapelle de Canaghja » au nom du bureau a tenu à remercier très chaleureusement la municipalité de Campile et toutes les personnes qui ont participé à la bonne marche de cette célébration et qui se sont mobilisées pour la réussite de cette fête traditionnelle  (lustrage de la chapelle, nettoyage des allées du village, ornement floral, mise au propre du linge d'autel, musique et chants, mise en place et organisation d'un somptueux apéritif dînatoire). Les remerciements ont été également à l'entreprise de Mr Jean-Baptiste Tomi, ébéniste qui avait répondu favorablement à la réalisation de dix bancs installés pour la circonstance.

 C'est ainsi que résidents du hameau, familles de Campile et vacanciers toutes générations confondues ont pu partager en toute amitié « le pain et le sel » chers à nos solides et vivantes traditions chrétiennes.

 

 

 

 




Nouveau commentaire :

Les commentaires sont d'ordre publics. Ils ne doivent en aucun cas porter atteinte aux personnes directement ou indirectement sous peine de poursuites. Ils doivent avoir un caractère social constructif. Les commentaires aident à l'échange et à maintenir une relation humaine de qualité.
Les commentaires ne respectant pas ces simples règles de bon comportement seront systématiquement effacés.