Simu tutti di qualchi locu. Eiu, so di a CANAGHJA

LA CORSE CONSACREE A LA VIERGE MARIE


Rédigé le Vendredi 20 Novembre 2020 à 18:40 | Lu 21 fois | 0 commentaire(s)

Histoire


En 1735,
Cette année-là, les révolutionnaires corses se réunissent du 6 au 8 janvier dans la Pieve d’Orezza, au couvent San Francè di Casabianca, lieu où ils s’étaient déjà réunis l’année précédente afin d’officialiser le mouvement de rébellion contre les génois.
Les insurgés mettent au point une organisation politique et juridique écrite et souveraine du royaume de Corse en 15 articles. Un certain Sebastianu Costa rédige le document.
Les chefs corses, Andria Ceccaldi, Luigi Giafferri et Ghjacintu Paoli proclament la Corse indépendante, en révolte contre Gênes et se réunissent en assemblée constituante.
La Constitution qui sera rédigée lors de cette assemblée clandestine aux yeux de Gênes établit plusieurs points fondamentaux :

  • L’organisation de la Nation :
  • Trois Primati di u Regnu (Ghjacintu Paoli, Luiggi Giafferi et Andria Ceccaldi): Sorte de Triumvirat basé sur le modèle romain de gouvernance.
  • Une Ghjunta di i Dodeci, avec les Primati à leur tête constituant l’Autorité Suprême de la Nation.
  • Un Uffiziu di a Guerra, composé de six membres : quatre lieutenants généraux nommés le 18 Avril 1734 (Ghjuvan Ghjacumu Ambrosi, Simone Fabiani, Ignaziu Arrighi, Orsu Vechju Paoletti), plus Anghjulu Luiggi Luccioni, de Pedicorti, et Tomasu Santucci, d’Alisgiani.
  • Un Office de l’Abondance ou bureau de prévoyance, Uffiziu di Abbundanza, gère l’approvisionnement des populations.
  • L’Uffiziu di i Padri di u Cumunu, composé de six membres, a pour charge l’arbitrage dans les litiges relatifs aux biens communaux;
    À la tête de chaque province, un chef, Capu è Commandante, juge toutes les causes qui ne relèvent pas du tribunal suprême, A Ghjunta Suprema ;
    ·  L’élection et la nomination d’un Secrétaire d’État et Garde des Sceaux, Secretariu di Statu è Guardiasugelli.
    ·  La nomination d’un Commandant en Chef des Armées, Capitanu Generale di i Armi et, à la tête de chaque province, d’un Lieutenant Général, Tenente Generale.
    ·  La création d’un Office de la Monnaie, Uffiziu di A Muneta, avec toutes ses prérogatives;
    ·  L’abolition de toutes les lois et statuts établis par Gênes ;
    ·  L’indépendance des Uffizie et de leurs décisions, qui ne peuvent être contestées que par la Ghjunta Suprema ;
    ·  L’élection d’un auditeur, Auditore Generale, auprès de la Ghjunta Suprema
    ·  La nomination des officiers des milices.
    ·  La nomination des chanceliers des Uffizii.
    ·  La fixation des tarifs des Uffizii, à observer sous peine de mort.

En dernier lieu, la Cunsulta adopte l’étendard blanc, peint de l’image de l’Immaculée Conception et non de la tête de maure, qui n’interviendra que plus tard dans les représentations de la nation corse.
Par la suite, la Vierge sera remplacée par la Tête de Maure "Testa Mora", venue d'Aragon et de Sardaigne. La Testa Mora sera sur fond blanc, pour rappeler l'Immaculée Conception de la Vierge Marie.

Prière du renouvellement de la consécration de la Corse à la Vierge Immaculée Vierge Marie, Immaculée Conception, Reine de la Corse choisie par nos aïeux en 1735par toi nous rendons grâces à Dieu pour l’Evangile qui a été annoncé, transmis et vécu depuis si longtemps sur cette île. En communion avec le Pape François qui t’a consacré le monde, nous renouvelons la consécration de la Corse à ton Cœur immaculé. C’est par toi que le Christ est venu il y a deux mille ans, c’est encore par toi qu’il vient aujourd’hui réaliser son œuvre de salut et consacrer le monde à son Père. C’est pourquoi nous confions la Corse à ta puissante intercession. Nous te confions tous ceux qui sont renés de l’eau et de l’Esprit par le baptême, mais aussi tous nos frères et sœurs en humanité dont nous nous sentons solidaires. Apprends-nous, Vierge Marie, à nous laisser conduire par toi à Jésus. Donne-nous la grâce de faire du dimanche un jour consacré à Dieu, garde-nous de négliger les dons que Dieu nous fait dans les sacrements et dans sa Parole. Aide-nous à nous aimer sincèrement les uns les autres, en particulier au sein de nos communautés paroissiales, et à prendre soin de tous ceux qui sont dans le besoin. Fais de nous d’authentiques témoins de l’Evangile pour que la foi se transmette aux jeunes générations. Obtiens-nous les vocations dont nous avons besoin. Vierge Marie, libère la Corse de la violence, de la corruption et de toute forme d’exclusion. Soutiens les familles et donne aux époux la grâce de la fidélité ; apprends-nous à reconnaitre la dignité et le caractère sacré de toute vie humaine. O Mère, dont le Cœur immaculé est uni à celui de ton Fils, nous voulons comme toi nous rendre disponibles à l’œuvre de l’Esprit et chanter les merveilles que Dieu fait pour les humbles et les pauvres de cœur. Unis à toi, nous voulons dire au Père : « que tout se passe pour moi selon ta Parole ». Amen.
 




Nouveau commentaire :

Les commentaires sont d'ordre publics. Ils ne doivent en aucun cas porter atteinte aux personnes directement ou indirectement sous peine de poursuites. Ils doivent avoir un caractère social constructif. Les commentaires aident à l'échange et à maintenir une relation humaine de qualité.
Les commentaires ne respectant pas ces simples règles de bon comportement seront systématiquement effacés.