Simu tutti di qualchi locu. Eiu, so di a CANAGHJA

LU POUR VOUS - mensuel Eglise de Corse décembre 2017 - page 8


Rédigé le Samedi 16 Décembre 2017 à 18:25 | Lu 205 fois | 0 commentaire(s)

A la rencontre de l'association chapelle de Canaghja


À LA RENCONTRE DE ...

L’association de Canaghja

Comme souvent sur notre île, pour ne pas voir se dégrader les lieux de culte et constater trop tardivement l’inévitable, quelques paroissiens prennent des initiatives pour sauver ce qui peut encore l’être. Nous sommes donc partis à la rencontre du président de l’association Sauvegarde et valorisation de la Chapelle du Sacré-Cœur de Canaghja, Monsieur Jean-Paul Giorgetti.

 

Propos recueillis par François Grimaldi d’Esdra

 

Monsieur Giorgetti, pourquoi avoir créé cette association ?

Traditionnellement et depuis de nombreuses années la chapelle du Sacré-Cœur au hameau de Canaghja sur la commune de Campile était sous la responsabilité bienveillante d’une ou deux personnes. En 2010 l’une de ces personnes est décédée. Se posa alors la question de

savoir qui allait la remplacer. La suggestion a été faite de créer une association. Cela bouscula bien évidemment un peu les habitudes mais présenta de nombreux avantages.

C’est ainsi qu’est née le 23 août 2011 l’association pour la sauvegarde, la restauration et la valorisation de la chapelle du Sacré-Cœur de Canaghja. J’en assume pour l’heure la présidence et je suis aidé dans cette mission par un bureau très actif dont font partie Etienne Corallini, Michèle Vincenti-Gensyli, Danielle Raffaelli-Bernus, respectivement trésorier, vice-présidente et secrétaire.

La doyenne du village, Mme Toussainte Raffaelli, le maire, Jean-Marie Vecchioni et le curé de la paroisse de Campile, Jean-Marie Prescelti sont membres d’honneur. Je dois ajouter que la population se mobilise avec entrain et générosité dès que l’on fait appel à des élans de solidarité concernant la chapelle.

 Quelles sont les réalisations effectuées à ce jour ?

Après un premier état des lieux, il est apparu urgent de mettre en marche d’abord un projet de restauration de la façade et d’une partie du clocher. Le projet a été mené

conjointement avec la municipalité qui a su s’appuyer sur notre expertise et garantir les travaux en 2012 avec le soutien des fonds des collectivités (CTC, Département

2B, commune) et de notre association. L’année suivante nous avons émis le projet de la réalisation d’un vitrail pour orner la façade rénovée. Nous avons donc ouvert

une souscription. Il nous a fallu deux ans pour concré-tiser ce projet. Le vitrail fut inauguré au cours de l’été 2014. Dans la foulée nous avons mis en place un projet pour le remplacement de la porte principale de la chapelle. Par l’appel de fonds et le soutien des collectivités locales (département 2B, commune), nous avons pu mener à bien ces travaux et installer une nouvelle porte réalisée par un ébéniste de la micro-région et inaugurée au cours de l’été 2017. L’association mène à bien deux manifestations cultuelles, en référence aux statues qui ornent l’intérieur de la chapelle : l’une vers le 20 janvier pour célébrer l’Enfant Jésus de Prague et l’autre vers le 20 juillet pour la fête du Sacré-Cœur de Jésus. La messe célébrée par le curé de la paroisse est au cœur de chaque manifestation. Procession et verre de l’amitié sont toujours au rendez-vous ; l’adhésion de la population est toujours enthousiaste !

L’association ouvre également les portes de la chapelle pour accueillir des conférences.

 Les projets ?

Ils ne manquent pas... Sur le plan matériel, l’association souhaite réaliser d’ici l’été prochain des bancs (une dizaine) pour remplacer le mobilier actuel qui est en piètre état. Ensuite il faudra s’attaquer à la restauration et à la peinture de l’intérieur de la chapelle. Sur le plan spirituel, peut-être encouragerons-nous la création d’une confrérie sur l’unité paroissiale avec en parallèle un apprentissage aux chants traditionnels... Pour conclure j’ajouterai que dans l’association il n’ y a pas d’enjeu, pas d’ego, pas d’ambition personnelle... il n’y a que des bénévoles qui croient et espèrent que l’effort collectif permettra d’accroître la solidarité humaine si petite soit-elle.




Nouveau commentaire :

Les commentaires sont d'ordre publics. Ils ne doivent en aucun cas porter atteinte aux personnes directement ou indirectement sous peine de poursuites. Ils doivent avoir un caractère social constructif. Les commentaires aident à l'échange et à maintenir une relation humaine de qualité.
Les commentaires ne respectant pas ces simples règles de bon comportement seront systématiquement effacés.