Simu tutti di qualchi locu. Eiu, so di a CANAGHJA

SUR VOS ETAGERES


Rédigé le Vendredi 15 Avril 2022 à 13:10 | Lu 42 fois | 0 commentaire(s)

"Résurections" de Denis Moreau


SUR VOS ETAGERES


En cette période pascale, la Corse vit intensément. De nombreuses cérémonies remémorent l'histoire. Des processions vivantes reconstituent le récit qui va d'un procès inique jusqu'au tombeau. Pendant la Semaine sainte des traditions séculaires s'invitent à nos tables, les repas des confréries, le repas familial, du dimanche de Pâques, et la Merendella sont porteurs de sens. Dans la cuisine du Carême, il y a des aliments incontournables comme le poisson, a minestra di ceci, différentes herbes et des soupes ou des bouillons. Des traditions séculaires s'invitent à nos tables. A Campile, on fait encore les 'fritelle amare' avec les 13 herbes qui symbolisent les apôtres, on y trouve entre autres  l'erba santa (achillée), u porru ( le poireau), u cuglione di prete (la cilène), on a un peu simplifié cette recette de nos jours, mais elle reste encore une manière de faire pénitence en mangeant des beignets moins agréables au goût car ils sont amères, mais ils restent malgré tout très bons. 
Le poisson a une signification religieuse, il est dans l'Evangile  synonyme d'abondance et surtout un signe reconnaissable pour les premiers chrétiens, en Corse, on cuisine la morue u baccalà pour le Vendredi saint car c'est le plus pauvre des poissons, la morue est typique d'une alimentation de misère, nous avons toujours une référence à la pénitence voulue par le Carême.
 Avec le Triduum pascal, qui va de la messe du soir le Jeudi Saint au dimanche de Pâques inclus, nous sommes au centre de gravité de l’année liturgique. De la Cène à la Résurrection s’écoulent ces trois jours auxquels le Seigneur a souvent fait allusion dans l’Évangile et qui, ensemble, constituent le Mystère pascal. Lors de la dernière Cène, Jésus a offert son Corps et son Sang en nourriture à ses Apôtres. La célébration du Jeudi Saint fait mémoire du Lavement des pieds, qui a la même signification que l’Eucharistie: Jésus est venu pour se faire serviteur et offrir sa vie. Dans la liturgie du Vendredi Saint, nous méditons le mystère de la mort du Christ et nous adorons la Croix, sur laquelle l’œuvre du salut est accomplie. Suite à ce combat victorieux, l’Église contemple le Christ au tombeau, dans le « repos » du Samedi Saint. Elle est comme Marie, parfaite croyante qui conserva la foi et qui espéra contre toute espérance en la résurrection de Jésus. Après la longue veille dans l’obscurité de la Vigile pascale, l’Alléluia de la résurrection retentit de nouveau. Le feu de l’amour de Dieu illumine la nuit : le Christ a vaincu la mort, et nous avec lui.
Pour approfondir voici un livre qui pourrait retenir toute votre attention dont le journal "la croix" décortique le fond.
Résurrections de Denis Moreau

https://www.la-croix.com/Culture/Resurrections-Denis-Moreau-passer-mur-mort-2022-03-16-1201205308

 




Nouveau commentaire :

Les commentaires sont d'ordre publics. Ils ne doivent en aucun cas porter atteinte aux personnes directement ou indirectement sous peine de poursuites. Ils doivent avoir un caractère social constructif. Les commentaires aident à l'échange et à maintenir une relation humaine de qualité.
Les commentaires ne respectant pas ces simples règles de bon comportement seront systématiquement effacés.