Simu tutti di qualchi locu. Eiu, so di a CANAGHJA

Climat


Rédigé le Vendredi 22 Février 2013 à 14:41 | Lu 326 fois | 0 commentaire(s)


La connaissance du climat d’une micro-région est un élément de son développement économique et social.
C’est un facteur particulièrement valorisant pour la Corse, en effet celle-ci jouit d’un climat spécifique caractérisé par la double influence de l’insularité en Méditerranée et du puissant relief central Par sa situation au centre du golfe de Gènes, la région de Corse s’intègre naturellement dans la zone du climat de type méditerranéen aux affinités subtropicales ou tempérées suivant les saisons avec une introduction de contrastes saisissants. On détermine ainsi trois types de climats affirmés : 1-le climat méditerranéen maritime, pénétrant profondément dans les vallées et perdant ses caractéristiques avec l’altitude, 2- le climat méditerranéen d’altitude ou l’influence du relief prédomine, 3- le climat de montagne à prépondérance alpine avec de forts contrastes. Et la micro région de Campile n’échappe pas à ce triptyque climatique compte tenu de sa situation géographique en Corse : la mer Tyrrhénienne n’est qu’à quelques kilomètres à vol d’oiseaux et la chaîne de montagne du San Pedrone (1767m) au Monte Castellare (1011m) domine largement. Ces éléments naturels gouvernent les principales caractéristiques du climat de Campile qui s’étage en altitude et sur des versants diversement orientés. L’évaluation d’un climat local est faite par une méthode rigoureusement scientifique, soit à partir de mesures sur le site, soit à partir de calculs d’extrapolation.
Un poste installé au lieu dit « rochevive_alt :580m », à mi-chemin entre le hameau de Canaghja et le centre de la commune de Campile. permet depuis 2004 d’enregistrer des données de précipitations, températures et l’occurrence de phénomènes. C’est en combinant les deux méthodes que l’on définira les principales caractéristiques climatiques de la commune de Campile.

Caractéristiques de la pluviométrie : la pluviométrie moyenne annuelle, représentée par la fig-2 exprimée en mm (1mm= 1L/m²), est très influencée par le relief adjacent de la commune. La région bénéficie d’un apport d’eau moyen de 850 mm avec une variabilité de 75 à 85 jours de pluie. Bien que très variable d’une année à l’autre on peut estimer que les pluies annuelles moyennes les plus basses sont de l’ordre de 550mm et les plus fortes de 1200mm C’est au cours de l’automne et de l’hiver que la pluviométrie est la plus importante, les deux tiers de la quantité annuelle, avec des valeurs mensuelles supérieures à 90 mm. C’est généralement en octobre que la valeur mensuelle est la plus importante avec une moyenne de 130mm Le printemps et l’été , sont bien évidemment moins pluvieux avec un minimum mensuel en juillet de l’ordre de 20mm ;
Caractéristique du régime thermique: les proverbes disent »San Lurenzu (14/8), grand’ caldura, San Antone (17/01)grand’ friddura, l’una è l’altra pocu dura ». Cette sensation de chaleur ou de fraîcheur conditionne a bien des égards la vie quotidienne de chacun. La température moyenne de Campile atteind 13°0C alors que Bastia s’ajuste autour de 15°5C et Calvi 16°C. Il est bien évident que le critère altidude et exposition ont pour conséquence de modifier cette valeur ; ainsi les zones mois exposées au vent, ou plus basses dans la vallée bénéficieront de quelques °C supplémentaires. On peut estimer que la température moyenne annuelle varie de 10°5 à 14°C. De la fin du mois d’Octobre jusqu’à la fin Mars le mercure varie en moyenne entre 5 et 10°C. Ce n’est qu’en Mai qu’il atteindra 15°C ; quant à la période chère aux vacanciers le thermomètre franchira le seuil des 18°C. Les températures maximales moyennes sont atténués par effet d’altitude et des brises et le mercure reste le plus souvent en-dessous de 25°C. Par contre les températures minimales moyennes sont inscrites sous le seuil de 5°C, souvent jusqu’à la mi-mars. L’été elles restent sous la barre des 16°C rendant les nuits fraîches et agréables. Les valeurs moyennes ne doivent pas faire oublier les accidents climatiques thermiques propres à nos régions méditerranéennes avec par exemple des valeurs très basses, comme –7°C le 9/1/87 ou très chaudes comme +35°C le 4/8/81. Le nombre de jours moyens avec gel avoisine le chiffre 40 avec les premières valeurs négatives dès la fin du mois d’octobre, pouvant encore s’observer jusqu’en début mai. Pour autant il arrive d’observer des journées chaudes en hiver (20°C le 17/12/89 ou des journées très fraîches en été avec seulement 5°C le 30/8/86. L’influence de la mer Tyrrhénienne favorise une certaine douceur hivernal, par contre le relief central de l’Ile et la topographie locale sont des éléments qui modèrent les très fortes chaleurs estivales rarement observées et accentuent les coups de froid hivernaux. Le privilège de Campile est donc de baigner dans une atmosphère thermique agréable une grande partie de l’année loin des effets caniculaires redoutés l’été en plaine ou dans les vallées encaissées, aujourd’hui plus fréquents pour cause de réchauffement climatique.
Le régime anémométrique : la plus part du temps, le vent n’est que le résultat d’une différence de pressions atmosphériques . Plus le gradient est resserré plus le vent est fort. A Campile, on observe le plus fréquemment un régime de vent dit de brises thermiques qui se conjuguent sous l’effet de l’ensoleillement et s’orientent le jour en provenance de la mer tyrrhénienne et la nuit descend de la montagne vers la mer. En parcourant dans ces deux sens les pentes avoisinantes de la commune elles ont tendance à s’accélérer, d’autant que celles-ci sont bien ensoleillées le matin. La présence d’ailleurs d’aires à blé, aujourd’hui désaffectées est un indicateur précieux de zones propices à ces lieux plus ventés. Pour autant, Campile n’est pas complètement à l’abri des grands vents tempétueux de Corse, bien connus sous le nom de Libecciu, Levante, Grecale ou Maestrale. Ils se manifestent bien plus sévèrement sur les crêtes supérieures de la commune très exposée vers le Monte Castellare;
Quelques observations dans le ciel Campilais : L’arc-en-ciel (ercubalenu en Corse) est fréquent d’Août à Novembre, après les passages pluvieux ou orageux ; c’est généralement lorsque le soleil réapparaît en fin d’après-midi avec l’inclinaison de ses rayons que l’arc-en-ciel trace un pont imaginaire du fond de la vallée du Golo à celle de l’Agumizza. Image poétique et admirable en soit ; phénomène météorologique qui ne laisse pas insensible et qui annonce la fin le la pluie. Les nuages en forme « d’os de seiche, a seppia en Corse » vers le nord sont le signe qu’un vent fort d’ouest perturbe l’air. Organisés en pile d’assiette, les altocumulus lenticularis font penser à des soucoupes volantes. Parfois quelques fibres nuageuses les surmontent pour atteindre les couches supérieures de l’atmosphère. Le brouillard est présent surtout en hiver. Il vient soit du fond de la vallée et s’élève progressivement pour envahir les pentes, soit la masse nuageuse très humide couvre les sommets environnant et descend lentement pour envelopper maisons et forêt à la tombée de la nuit.
De part son orientation au Nord et à l’Est, Campile bénéficie d’un ensoleillement de qualité, surtout le matin. Les nuages orographiques plus fréquents l’après-midi ayant tendance à absorber une part du rayonnement et à réduire l’ensoleillement l’après-midi. D’un hameau à l’autre il peut y avoir une différenciation assez importante.Un regard sur l’implantation dans la commune des oliviers et des châtaigniers montre les espaces plus ensoleillés que d’autres.

CONCLUSION Typiquement inscrit dans un climat méditerranéen, c’est dire chaud et sec l’été, doux et humide l’hiver, la commune de Campile, vu son exposition et son altitude, est également sous l’influence d’un climat méditerranéen d’influence alpine, c’est à dire avec des hivers plus marqués par des écarts de températures importants et des précipitations épistolaires sous forme de neige ; mais avec des étés où la fraîcheur estivale apporte un confort que ses habitants apprécient.

Climat



Nouveau commentaire :

Les commentaires sont d'ordre publics. Ils ne doivent en aucun cas porter atteinte aux personnes directement ou indirectement sous peine de poursuites. Ils doivent avoir un caractère social constructif. Les commentaires aident à l'échange et à maintenir une relation humaine de qualité.
Les commentaires ne respectant pas ces simples règles de bon comportement seront systématiquement effacés.






CONCERTS DANS LA REGION

Jean-paul Giorgetti

Clin d'oeil

Jean-paul Giorgetti

100 ans...

André Raffaelli

CONFINEMENT AU VILLAGE

Noémie Bonnin

CARTE DE DEPLACEMENT

Jean-paul Giorgetti

Inscription à la newsletter