Simu tutti di qualchi locu. Eiu, so di a CANAGHJA

Recette des ‘NICCI’


Rédigé le Vendredi 11 Août 2017 à 10:47 | Lu 3823 fois | 0 commentaire(s)


fers à "nicci" photo@AR
fers à "nicci" photo@AR

Recette des  ‘NICCI’ * (1)

La Bretagne a ses crêpes, la CORSE a ses ‘NICCI’

De quoi s’agit-il ?

De crêpes garnies avec du fromage et cuites entre deux plateaux en fer munis d’un long manche (v/photo et description dans le texte)*(2)

La recette est simple. Je donne la mienne qui peut être modifiée pour l’adapter au goût de chacun.

Que faut-il pour confectionner une quinzaine de nicci ?


300 gr de farine de blé (ex : FRANCINE Suprême)
Un fromage frais de 700 gr env. (OTTAVI/PIERUCCI ou autres).
Un œuf entier
½ verre de lait et ½ verre d’eau (ajustement en cours)
Une pincée de sel (à évaluer selon teneur en sel du fromage)

Comment faire :

Dans un saladier, mélanger les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte semi-consistante.
Laver et essuyer le fromage. Le poser sur une assiette, l’écraser grossièrement avec une fourchette puis l’incorporer à la préparation.
Il faut ensuite, s’occuper des fers. Les poser l’un après l’autre sur une source de chaleur et dès que le premier est chaud, le sortir, le graisser et mettre le deuxième à sa place. Pour le graisser, mettre un peu d’huile dans une soucoupe et enfiler sur une fourchette une pomme de terre coupée en deux.
Verser une petite quantité de pâte (attention, car s’il y en a trop, ça déborde l'autre fer) et poser l’autre par dessus. Appuyer en s’aidant d’une spatule en bois. Par ce geste on détermine la consistance du nicciu qui sera fin et sec, si l’on appuie fort, plus souple si l’on se borne à laisser seul le poids du fer étaler la pâte.
Quand un côté est cuit, 2/3’ environ, retourner les fers pour faire cuire l’autre.
Faire glisser le nicciu dans l’assiette, et recommencer l’opération.

Les nicci se consomment chauds et s’accommodent très bien d’un vin corse rosé et frais. Froids ou tièdes ils sont moins savoureux et moins digestes.

Comme toute recette ‘fait maison’ celle des nicci n’échappe pas à la règle selon laquelle ‘la sienne’ est la vraie et la meilleure. Bien entendu chacun y met son savoir et son expérience. Le résultat est tributaire de la qualité du produit qui la compose. Les  nicci ne seront appréciés que si le fromage est
bon. Il l’est tant que la saison n’est pas trop avancée, il perd ensuite de la saveur et gagne en acidité.
Faire des nicci est aussi sympathique qu’une partie de barbecue, mais la tradition se perd et c’est dommage… ceux qui ont encore des fers dans leur grenier feraient bien de les garder car on n’en trouve plus dans le commerce sauf peut-être dans quelque droguerie bastiaise ou chez Valery ?

Conseil aux personnes qui n’en n’ont jamais fait : ne pas se décourager on n’y arrive pas toujours du premier coup, mais si on réussi qu’elle jolie récompense.

AR 8/17

*(1)Un nicciu, des nicci
*(2)Diam. des plateaux : env : 25 cm. Long.des manches : env.40 cm (les fers étaient utilisés sur le feu de la cheminée ou du
‘fucone’
 





Nouveau commentaire :

Les commentaires sont d'ordre publics. Ils ne doivent en aucun cas porter atteinte aux personnes directement ou indirectement sous peine de poursuites. Ils doivent avoir un caractère social constructif. Les commentaires aident à l'échange et à maintenir une relation humaine de qualité.
Les commentaires ne respectant pas ces simples règles de bon comportement seront systématiquement effacés.